La situation en Israël inquiète les Diables

C’est en Israël, le 9 septembre, que les Diables rouges entameront la phase qualificative pour l’Euro 2016. Inquiète des troubles actuels dans ce pays, l’Union belge a envoyé une lettre d’intention à l’UEFA pour s’enquérir des conditions qui entourent ce déplacement.

Les Belges vont au minimum tenter d’obtenir le déplacement du match de Jérusalem à Tel Aviv, une zone réputée plus sécurisée. L’UEFA pourrait (mais en dernière minute pour ne pas prendre une décision jugée trop « politique »), imposer le terrain neutre qui ne sera pas Chypre, adversaire de poule.

Une autre solution consisterait à inverser l’ordre des matchs aller et retour dans l’attente d’une accalmie au Proche-Orient, mais la Belgique s’y refuse : à la fois pour des raisons pratiques (sécurité de la délégation israélienne à assurer en urgence, proximité du Mémorial Van Damme) et parce qu’elle préfère continuer à bénéficier d’un dernier match de poules à domicile contre Israël lors de la dernière journée, le 13 octobre 2015.