Coma après un baptême: trois étudiants inculpés

La justice a décidé de sévir : d’après Sudpresse, le juge d’instruction de Marche vient d’inculper trois étudiants vétérinaires de l’ULg pour avoir obligé une baptisée à ingurgiter dix litres d’eau. Elle était restée dans le coma durant trois jours, et sa vie avait été mise en danger. Les 21 et 22 septembre, le comité de baptême des Vétérinaires de l’ULg avait investi une église désaffectée à Marche pour procéder à ces épreuves de baptême.

Fanny Magnin, étudiante de Saint-Etienne, âgée de 20 ans, s’y est inscrite, croyant ainsi sacrifier à une tradition séculaire très suivie par la faculté vétérinaire liégeoise, réputée pour ses excès. Elle passe les « épreuves » : manger des aliments pour chiens, mélangés à de l’eau et de la poudre d’ail. Puis boire soit une grosse quantité de bière, soit dix litres d’eau. « Après, raconte un témoin, elle s’est couchée, s’est endormie et a commencé à se sentir mal le lendemain matin. » Transportée par hélico au CHU de Liège, elle est victime d’un œdème cérébral. Il semble qu’elle ne ressente aujourd’hui aucune séquelle. Mais ses parents déposent plainte et le procureur général, Christian De Valkeneer, estime que « la ligne rouge a été franchie ». Le juge d’instruction a inculpé les trois personnes directement responsables de Fanny. Il s’agit de trois étudiants de dernière année, ses deux parrains et sa marraine de baptême. Deux sont inculpés de traitements dégradants pour l’avoir obligée à manger des aliments pour chiens. Et tous les trois sont inculpés de traitements inhumains pour l’avoir forcée à boire plusieurs litres d’eau, ainsi que de coups et blessures involontaires. Ils risquent de huit jours à… dix ans de prison.

Sur le même sujet
Système judicaire