Des soldes globalement à la baisse

Les soldes estivaux sont désormais quasi finis. S’il y a encore lieu de faire de bonnes affaires, c’est déjà l’heure du bilan pour les commerçants. D’un avis général, les ventes furent moins bonnes qu’aux soldes précédents. Les commerçants font même état d’un bilan « médiocre ». Marieke Huion, la porte-parole de Comeos, la fédération professionnelle belge du commerce et des services en Belgique, le confirme : «  On peut constater une chute des ventes pour les soldes estivaux 2014  ». Le syndicat neutre pour indépendants (SNI) fait lui aussi état d’une baisse de 1,5 % par rapport à juillet 2013. Pour la fédération du commerce et des services, « le chiffre d’affaires est en baisse de 2 %  ». Unizo est plus alarmant et parle d’un recul de prés de 6 %.

Heureusement, les soldes en ligne augmentent de 2 % ce qui permet de rehausser un peu le chiffre d’affaires des commerçants.

Pourquoi une telle chute des ventes ?

Deux raisons sont avancées pour expliquer la chute des ventes lors de ces soldes d’été. Le temps est un facteur déterminant sur le comportement d’achat du consommateur. Malheureusement, la météo ne fut pas favorable lors de ce mois de juillet, ce qui n’incita pas les gens à pousser le nez dehors pour faire les magasins. De plus, le mois de juin a été tellement clément que les Belges en ont profité pour compléter leurs garde-robes. Quand la période des soldes est arrivée avec son temps mitigé, peu de gens étaient encore enclins à faire les magasins. Un échelonnage des achats durant un mois de juin estival et un mois de juillet trop chaud ou trop froid sont la conséquence d’un bilan négatif.

Néanmoins, il faut mettre un avant un point positif : durant les fortes pluies de juillet, les centres commerciaux ont enregistré une hausse des fréquentations. Les clients ont pu succomber à la fièvre mercantile à l’abri de la pluie.

Sur le même sujet
MétéoBelgique