Accueil

Le fort de Loncin rendra hommage aux 350 soldats tués le 15 août 1914

Le 15 août, la commune d’Ans commémorera le centenaire de la chute du fort de Loncin. Un cortège sillonnera les rues pour rejoindre le site mémoriel, où des discours seront prononcés en présence d’un représentant du roi Philippe et d’ambassadeurs.

Temps de lecture: 2 min

Il était environ 17h20, le 15 août 1914, lorsqu’un obus tiré par le canon surnommé «Grosse Bertha» s’écrasa sur la poudrière du fort de Loncin, qui était bombardé depuis 3 jours. Les douze tonnes de poudre qui y étaient abritées s’embrasèrent, causant la mort de 350 soldats, sur les 550 qui étaient en garnison à Ans.

Loncin est le seul des 12 forts liégeois à ne pas s’être rendu. Depuis 1919, un cortège est organisé par la société royale Les Ansois Reconnaissants. Le défilé organisé ce 15 août aura une résonance particulière en cette année de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Dès 15h15, les habitants d’Ans sont appelés à prendre part au défilé qui démarrera de la chaussée du Roi Albert pour rejoindre le fort pour une cérémonie d’hommage.

Un représentant du roi Philippe, le général Jef Van den Put, sera présent, annonce mardi la commune d’Ans. Les ambassadeurs d’Allemagne, de France et du Royaume-Uni assisteront également aux discours, ainsi qu’à l’allumage de la flamme du souvenir par des descendants de soldats du fort. En fin de journée, une messe sera célébrée par l’évêque de Liège, Jean-Pierre Delville.

Le 3 août dernier, le roi Philippe s’était rendu à Loncin pour décerner au fort le titre de «nécropole nationale». L’édifice reste le lieu de sépulture de 250 soldats morts ce 15 août 1914.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une