Deux plaintes déposées après l’arrachage du niqab d’une princesse qatarie à Bruxelles

La princesse a déposé plainte pour coups et blessures volontaires, alors que le chef du protocole de la ville de Bruxelles a déposé plainte pour port illégal du voile intégral.

Temps de lecture: 1 min

Le chef du protocole de la ville de Bruxelles qui avait arraché jeudi dernier le niqab d’une princesse qatarie a porté plainte contre cette dernière pour port illégal du voile intégral. La princesse qatarie a pour sa part déposé une plainte à son encontre pour coups et blessures, a indiqué lundi la parquet de Bruxelles.

L’incident diplomatique remonte à jeudi dernier. Trois femmes dont au moins une portait un niqab, se promenaient dans le centre de la capitale et ont demandé un renseignement au chef du protocole de la ville de Bruxelles. Ce dernier a refusé de leur répondre et a arraché le niqab que portait l’une de ces femmes, qui s’est avérée être une princesse qatarie.

Un PV dressé pour coups et blessures volontaires

Un PV a été dressé pour coups et blessures volontaires car en enlevant le niqab, le chef du protocole aurait arraché les boucles d’oreilles de la princesse. Cette dernière a par ailleurs écopé d’une amende pour port illégal du voilé intégral. Le port du niqab, ce voile intégral qui laisse seulement apparaître les yeux, est en effet illégal en Belgique.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une