Tricherie lors de Liège-Bastogne-Liège ? Vinokourov et Kolobnev inculpés pour corruption

La scène se passe dans la dernière ligne droite de Liège-Bastogne-Liège, le 25 avril 2010. Le coureur kazakh Alexandre Vinokourov et le russe Alexandre Kolobnev sont au coude à coude pour le sprint. Au sommet de la côte d’Ans, les deux hommes échangent quelques mots, le sprint démarre, remporté par le Kazakh.

Cette victoire dans la Doyenne aurait été achetée 150.000 euros avant la ligne d’arrivée, selon des courriels échangés entre les deux coureurs dès le lendemain de la classique. Les mails, découverts par les enquêteurs du Parquet de Padoue qui travaillaient sur une affaire de dopage, ont été révélés à l’époque par le Corriere della Sera.

« Souviens-toi, j'avais une excellente opportunité, écrit Kolobnev (...) Je l'ai fait par respect pour toi et pour la situation dans laquelle tu te trouvais. Même ma femme n'était pas déçue que je sois deuxième parce que c'était toi (...) Maintenant j'attends patiemment. Note mes coordonnées quelque part et efface ce message. » Vinokourov a alors répondu le 8 mai: « Ne t'inquiète pas, tu as tout bien fait (...) Selon notre accord ne t'inquiète pas, je ferai ce qu'il faut. Tu devras attendre un peu. »

Selon les mouvements bancaires transmis par la justice suisse aux enquêteurs italiens, Vinokourov se serait ensuite acquitté de sa dette envers Kolobnev en adressant deux chèques de 100.000 euros et 50.000 euros depuis son compte au Crédit foncier de Monaco vers celui de la BSI de Locarno appartenant à Kolobnev.

Le Parquet de Liège de Liège s’est saisi de l’affaire et, aujourd’hui, le juge d’instruction Richard a décidé d’inculper les deux hommes pour « corruption privée ». Manifestement, les preuves rassemblées contre les deux coureurs – Vinokourov est aujourd’hui manager de l’équipe Astana- sont suffisamment solides pour renvoyer les présumés corrupteur et corrompu devant la justice liégeoise.