Crise politique en France: Hollande prône «un gouvernement de clarté»

Depuis lundi, la France connait sa crise politique la plus grave depuis l’élection à la présidence de François Hollande, en 2012. Face aux charges de plus en plus cinglantes du ministre de l’Economie Arnaud Montebourg sur sa politique de rigueur, Hollande a demandé à son Premier ministre Manuel Valls de constituer une nouvelle équipe, au risque de fragiliser un peu plus sa majorité. Celle-ci devrait être connue en début d’après-midi.

L’Élysée a indiqué que François Hollande veut «un gouvernement de clarté» sur «la ligne et les comportements» .«Il faut que les comportements garantissent la cohérence, le respect et la solidarité», a-t-on déclaré de même source La présidence a indiqué que les deux têtes de l’exécutif se sont encore entretenues pendant une heure au téléphone dans la matinée«pour faire le point sur la composition et les entretiens conduits par le chef du gouvernement avec les ministres sortants».

François Hollande et Manuel Valls«prendront le temps nécessaire» pour constituer la nouvelle équipe qui se réunira «comme prévu» pour son premier Conseil des ministres mercredi, a-t-on précisé de même source.

Outre Arnaud Montebourg, le ministre de l’Education Benoît Hamon et la ministre de la Culture Aurélie Filipetti ne participeront pas au nouveau gouvernement Valls. Le ministre de l’Economie a déclaré lundi soir sur le plateau de TF1 que lui et Manuel Valls s’étaient séparés «à l’amiable» et «en bons termes».Ces deux-là savent pourtant qu’ils s’affronteront encore à l’avenir.

Quel casting  ?

Le départ d’Arnaud Montebourg devrait renforcer certains ministres comme Ségolène Royal (Ecologie) et Laurent Fabius (Affaires étrangères). On observera le sort réservé à Christiane Taubira (Justice), pas toujours docile. Selon les informations du journal Le Monde, la ministre de la Justice Christiane Taubira, figure de proue de l’électorat de gauche, restera à bord du navire gouvernemental.

A l’Economie, Louis Gallois pourrait faire son entrée. A moins que Michel Sapin (Finances) ne reçoive un portefeuille élargi. Les écologistes feront-ils leur retour au gouvernement? A titre personnel, l’entrée de l’un ou l’autre Vert (Jean-Vincent Placé, François De Rugy) opposé à la sortie au printemps dernier de Cécile Duflot, n’est pas exclue.