Accueil

Pourquoi la surpopulation carcérale diminue

C’est la première fois en 20 ans que cela arrive.

Journaliste web Temps de lecture: 2 min

La surpopulation carcérale diminue. On dénombre 10 % de détenus en trop en ce mois d’août, contre 26 % en août 2013. «  On a connu une hausse de la population carcérale et une hausse de la surpopulation depuis 20 ans » , a expliqué Laurent Sempot, porte-parole de la Direction générale des Établissements pénitentiaires, sur Bel RTL ce jeudi matin. « Pour la première fois depuis très longtemps, on voit une stabilisation voire une baisse de la population carcérale. On verra, l’avenir nous le dira, si cette baisse est structurelle ou si c’est le fruit du hasard. Nous pensons qu’il y a des éléments structurels à retrouver là-dedans. Cela veut dire qu’à terme, la surpopulation va continuer de baisser pour autant que le travail continue. »

Et de continuer : « Il y a encore des plans de construction de nouvelles prisons, la prison de Haren doit notamment encore arriver. Le bracelet électronique peut encore éventuellement continuer à s’étendre, et on peut travailler à l’exécution des peines de moins de quatre mois cette fois-ci, donc il y a encore un travail à faire pour résoudre de manière définitive le problème de la surpopulation carcérale ».

Des places ont été créées dans les nouvelles prisons, dont celle de Marche-en-Famenne. Les juges prononcent également de peines dites alternatives, comme le port du bracelet électronique.

>>>Le confort s’invite à la nouvelle prison de Marche-en-Famenne

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une