Agression d’un député russe qui enquêtait sur la présence de soldats russes en Ukraine

Un député régional russe a été agressé et hospitalisé avec une blessure à la tête après avoir assisté aux funérailles secrètes de soldats russes présumément tués en Ukraine, a annoncé samedi son parti.

Lev Chlosberg a été attaqué vendredi soir par trois inconnus, alors qu’il enquêtait sur la présence de soldats russes en Ukraine, selon le parti d’opposition Iabloko, dont il est le responsable régional à Pskov, ville au nord-ouest de Moscou. Blessé à la tête et aux yeux, il a été hospitalisé avec une commotion cérébrale et semblait souffrir de légère amnésie, a raconté sa femme sur les ondes de la radio Ekho Moskvy, affirmant que le député ne se souvenait plus d’avoir été frappé.

Sur le même sujet
PolitiqueUkraine