Enseignement: la fronde s’organise contre le décret Marcourt

Une requête en annulation a été introduite auprès de la Cour constitutionnelle.

Temps de lecture: 1 min

Cinq professeurs d’université, six hautes écoles et le secrétariat de l’Enseignement catholique ont introduit une requête en annulation auprès de la Cour constitutionnelle contre le décret Paysage du ministre Jean-Claude Marcourt, annonce La Libre Belgique. Le texte, qui constitue la plus importante réforme de l’enseignement supérieur en Belgique francophone depuis celle dite de Bologne, commencera à s’appliquer durant l’année académique 2014-2015, c’est-à-dire dans quelques jours.

Les professeurs frondeurs, qui exercent à l’UCL, l’ULg et à UNamur, contestent plusieurs articles fondamentaux du décret. Dans le texte de la requête, vingt et un points de griefs sont listés. Celui-ci porterait ainsi, entre autres, atteinte à la liberté académique et compliquerait « inutilement » la réalisation des missions de l’université, « notamment en cadenassant l’innovation pédagogique et l’émulation interuniversitaire ».

Si la Cour constitutionnelle devait leur donner raison, c’est tout le décret qui devrait être mis à la poubelle car il n’y aurait plus alors de possibilité de recours, lit-on encore dans le quotidien.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une