US Open: Serena Williams rejoint Caroline Wozniacki en finale

La N.1 mondiale Serena Williams s’est qualifiée vendredi pour la finale de l’US Open où elle affrontera dimanche la Danoise Caroline Wozniacki.

Williams, double tenante du titre, a dominé la Russe Ekaterina Makarova 6-1, 6-3, tandis que Wozniacki a bénéficié plus tôt de l’abandon de la Chinoise Peng Shuai, victime d’un malaise.

Williams en quête d’un 18e titre du Grand Chelem

L’Américaine tentera de décrocher le 18e titre majeur de sa carrière, le premier de l’année.

«Je suis si contente d’atteindre cette finale, je ne pensais pas que j’y arriverais», a déclaré la cadette des soeurs Williams, dont le meilleur résultat cette année en Grand Chelem était un 8e de finale.

Avant de remporter pour la sixième fois de sa carrière l’US Open, elle devra battre Wozniacki, l’une de ses meilleures amies, qu’elle a battue à huit reprises en neuf duels.

«C’est quelqu’un de bien, on espère qu’on va bien s’amuser mais chacune de nous deux va vouloir gagner ce match», a-t-elle reconnu.

Une 2e finale en Grand Chelem pour Wozniacki

Wozniacki, 24 ans, va disputer la deuxième finale d’un Grand Chelem de sa carrière, cinq ans après une défaite à l’US Open contre la Belge Kim Clijsters.

«J’espère gagner contre Serena pour qu’on arrête aussi de me dire constamment que mon palmarès ne comporte pas de titre du Grand Chelem», a relevé l’ancienne N.1 mondiale.

Peng, qui disputait elle sa première demi-finale dans un tournoi majeur, a posé bien des problèmes à l’ancienne N.1 mondiale, gênée par le fort vent soufflant sur le Arthur Ashe Stadium.

Dans le premier set, les deux joueuses ont perdu chacune leur service à une reprise et sont restées dos à dos jusqu’à 6-6.

Dans le tie break, Wozniacki a fait la différence pour s’imposer 7 points à un.

La seconde avait bien débuté pour Peng, plus incisive et puissante que son adversaire, qui avait breaké Wozniacki pour mener 2-1 puis 4-3.

Mais alors qu’elle menait 15-30 dans ce jeu, elle s’est soudain appuyée contre les baches du Central.

Le malaise de Peng

Elle a ensuite été soignée, avant de reprendre le jeu: elle a marqué un point, puis s’est s’affaissée à terre et a été contrainte à l’abandon.

«C’est très difficile de voir son adversaire dans cet état. Je voulais que le match finisse normalement, je suis vraiment désolée pour elle, car elle jouait vraiment très bien», a regretté Wozniacki.

La Danoise a révélé qu’elle avait été malade pendant deux jours avant cette demi-finale qui s’est disputée sous une forte chaleur: «C’est incroyable d’être de retour en finale», a-t-elle admis.

De son côté, Peng, 39e mondiale et spécialiste du double, avait réussi jusqu’à ce match un tournoi parfait: elle n’avait pas perdu le moindre set en cinq matches et avait notamment éliminé au 2e tour la N.5 mondial Agnieszka Radwanska.