Affaire Aarrass: l’État belge condamné en appel

Ali Aarrass, ce Belgo-Marocain condamné pour « terrorisme » à douze ans de prison au Maroc sur la base d’aveux extorqués sous la torture, doit bénéficier de l’assistance consulaire de la Belgique. C’est la décision, datée du 9 septembre mais connue ce jour, de la Cour d’appel de Bruxelles siégeant en référé. La cour confirme ainsi le jugement de première instance, qui constituait déjà un camouflet pour la Belgique qui considérait que la double nationalité du condamné lui ôtait tout devoir à son égard.

« La Cour d’appel précise même, communiquent les avocats du condamné, que des visites hebdomadaires devraient lui être rendues. Une astreinte de 100 € par jour de retard à exécuter cette décision de justice a été ordonnée, afin de s’assurer du bon respect de ses obligations par l’État belge. »

Pour les conseils du condamné, « cette nouvelle victoire met du baume au cœur des proches d’Ali Aarrass. Toutefois, ils demeurent extrêmement préoccupés de sa situation. En effet, dans sa prison marocaine, toujours entouré par des personnes l’ayant maltraité, physiquement et/ou psychologiquement, Ali Aarrass reste la proie des malveillants et continue à subir d’intenses pressions ».