Attentats djihadistes déjoués en Belgique: des Belges seraient impliqués

Les explosifs destinés à perpétrer l’attentat déjoué à la Commission européenne étaient prêts à être utilisés, peut-on lire lundi dans les colonnes de Het Laatste Nieuws.

Selon le journal flamand, qui cite une source anonyme, lors de la perquisition de l’appartement bruxellois où séjournait le couple néerlandais d’origine turque appréhendé au début du mois d’août, la police a découvert, outre des armes à feu et un gilet pare-balles, des explosifs prêts à l’emploi.

Des Belges auraient par ailleurs été impliqués dans la préparation de l’attentat, souligne Het Laatste Nieuws. L’un des suspects encore recherché par la police, qui semble être reparti pour la Syrie, aurait également entretenu des contacts avec l’organisation Shariah4Belgium, notamment à Courtrai et Malines.