Les histoires d’amour finissent mal

Murmurer à l’oreille des femmes de Douglas Kennedy

Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

En douze nouvelles, l’écrivain américain décline l’amour et les relations amoureuses sous toutes ses formes. Un amour, qui chez l’auteur de La femme du Ve laisse un goût âcre et amer dans la bouche. Sauf que Kennedy en connaît un bout sur la question et que dans chaque histoire, écrite d’un point de vue masculin ou féminin, il est question de jalousie, de possession, d’y croire à nouveau malgré les échecs passés, de gestion de « casseroles », d’assumer son passé et celui de l’autre, de nouvelle chance… Ou, comme dans le magnifique film de Benoît Jacquot 3 Cœurs, vivre une relation avec une personne en étant amoureux d’une autre. Derrière une écriture fluide et vive et une économie de mots, le lecteur (ou la lectrice) n’aura aucun mal à trouver des résonances personnelles dans cette thématique aussi intime qu’universelle. Troublant.

Murmurer à l’oreille des femmes, Belfond/Littérature étrangère, 264 pages, 21 euros.

Lire l’interview de Douglas Kennedy, rencontré à Marrakech.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une