Le racisme en Corée du Sud passé au crible par l’ONU

La Corée du Sud a la réputation d’être prompte au racisme ordinaire et au nationalisme exacerbé. Cette semaine, les efforts des autorités pour débarrasser le pays de ses travers xénophobes vont être passés au crible par l’ONU. Le rapporteur spécial de l’ONU sur le racisme, Mutuma Ruteere, a entamé lundi une mission d’une semaine en Corée du Sud. La Corée du Sud figure parmi les pays d’Asie les plus ethniquement homogènes. Mais elle accueille une population d’étrangers qui ne se sentent pas toujours bien accueillis.