Une mission économique belge en Israël est reportée

La Flandre, la Wallonie et Bruxelles devaient envoyer une mission économique en Israël en décembre. Après l’été meurtrier à Gaza, le projet était devenu trop lourd à porter.

Temps de lecture: 2 min

Après le terrible été à Gaza, les plus de 2.200 morts et les destructions subies par la population palestinienne, la pression était devenue trop forte sur les trois régions belges qui voulaient organiser une mission économique commune en Israël en décembre. Le communiqué est tombé ce 30 septembre : «  A la suite des récentes rencontres entre les trois administrations d’export et d’investissement (BIE, AWEX et FIT), les Régions se sont mises d’accord pour que la mission économique en Israël n’ait pas lieu en 2014 », indique le texte envoyé par Jérôme Demot, porte-parole de Cécile Jodogne, la secrétaire d’Etat à la Région de Bruxelles-Capitale chargée du Commerce extérieur.

Le communiqué explique que, « compte tenu de la situation toujours difficile dans la région et du faible nombre d’entreprises inscrites, il a été décidé de reporter la mission ». Et rappelle que « la mission avait été approuvée par le précédent gouvernement régional bruxellois, le 18 novembre 2013, après avis du Comité consultatif du commerce extérieur. Cette mission multisectorielle devait rassembler des entreprises bruxelloises, wallonnes et flamandes ainsi que des attachés commerciaux à Tel Aviv. Il ne s’agissait pas d’une mission ministérielle ».

Deux partis politiques belges avaient ouvertement milité pour l’annulation de cette mission, Ecolo et le PTB. Ce dernier parti prévoit de sortir ce mercredi un rapport qui met en exergue le fait que nos entreprises allaient rencontrer des firmes israéliennes mêlées de près ou de loin à l’occupation…

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une