Jonathan Hill contraint à un nouveau tour de piste devant les députés européens

Le Britannique Jonathan Hill devra repasser la semaine prochaine devant les députés européens, sa première prestation mercredi en tant que futur commissaire chargé des services financiers n’ayant pas convaincu. «  Hill n’a pas obtenu sa confirmation aujourd’hui. Il sera invité à un nouvel échange de vues public avec la commission des affaires économiques », a indiqué sur son compte Twitter le député Vert allemand Sven Giegold.

«  Nouvel échange de vues la semaine prochaine pour Hill. Pas facile d’apprendre cinq ans de régulation financière en 10 jours », a commenté la députée conservatrice britannique Kay Swinburne. «  Ce sera une deuxième chance », a confirmé une source européenne, en estimant que son audition «  manquait de contenu ».

Jonathan Hill devient ainsi le premier commissaire désigné de l’équipe de Jean-Claude Juncker à ne pas passer avec succès du premier coup l’épreuve du grand oral. Dix candidats ont déjà été confirmés depuis le début des auditions lundi.

Au cours de son audition de trois heures mercredi, M. Hill a assuré qu’il ne serait «  pas le représentant de la City de Londres » au sein de la future Commission européenne. Mais il est resté vague sur plusieurs sujets, avouant n’avoir pas eu le temps de se plonger dans des dossiers très techniques, notamment sur les contours d’un futur «  marché européen des capitaux ». Interrogé sur l’introduction d’eurobonds, un mécanisme de mutualisation des dettes au sein de la zone euro sous forme d’emprunts communs, il a avoué «  ne pas avoir d’avis informé » sur la question.