Décret inscriptions : la terrible diversité bruxelloise (carte interactive)

Sur les 9.814 élèves inscrits en 1re secondaire dans une école bruxelloise, en 2012-13, 8.162 étaient domiciliées à Bruxelles (soit 83,2 %) ; 14,2 % proviennent de Hal-Vilvorde, à peine 1,2 % provient du Brabant wallon.

Toujours en analysant cette cohorte bruxelloise de 1re secondaire, on remarque qu’un élève sur deux (52 %) fréquente une école située dans une autre commune que celle où il vit. Bref : le Bruxellois est mobile (les moins mobiles sont les Ucclois, les Anderlechtois et les Bruxellois, qui se scolarisent dans leur commune, au contraire des enfants d’Evere et Berchem où la rareté ou l’absence d’école secondaire force à se déplacer).

L’analyse commune par commune des proportions d’élèves Isef (élèves socialement précarisés), qui est de 59 % à Bruxelles, révèle des situations terriblement contrastées.

Lire aussi embedviz

Dans la cohorte 2012 de la 1re secondaire, on voit que 90,1 % des élèves scolarisés à Saint-Josse sont des Isef. Suivent Molenbeek (84,1 %), Anderlecht (80,9 %), Koekelberg (79,2 %), Schaerbeek (78,4 %), Saint-Gilles (75,4 %), Bruxelles (74,2 %), Evere (68,4 %), Forest (60,5 %), Jette (57,9 %), Ganshoren (52,1 %), Etterbeek (52 %), Berchem (50,5 %), Ixelles (41,6 %), Uccle (10,7 %), Woluwe-St-Lambert (7,6 %), Auderghem (6,7 %) Woluwe St-P. (3,9 %), Watermael-Boitsfort (1,3 %).

-> Lire notre article  : Le décret Inscriptions favorise peu la mixité scolaire (abonnés).

Lire aussi embedviz