Les ministres MR sont connus

Le MR était le dernier parti de la suédoise à ne pas encore avoir désigné ses ministres (ceux des trois partis flamands sont connus depuis ce matin). C’est fait. Et il y aura des déçus, malgré le nombre de portefeuilles à distribuer.

On savait déjà que Charles Michel serait Premier ministre et Didier Reynders vice-Premier chargé des Affaires étrangères, des Affaires européennes, de Beliris et des Institutions culturelles.

Désormais, leurs collègues sont connus.

Willy Borsus (Namur-Luxembourg), fils d’agriculteur, reprend le portefeuille de Sabine Laruelle, cher au MR : Classes moyennes, Indépendants, PME et Agriculture. Outre l’Intégration sociale.

Hervé Jamar (province de Liège) hérite du Budget (détenu jusqu’ici par Olivier Chastel) et de la Loterie nationale.

Le MCC a réussi à obtenir l’Energie, l’Environnement et le Développement durable pour Marie-Christine Marghem (Hainaut).

Elue à la Région wallonne, Jacqueline Galant (Hainaut) décroche la Mobilité et la SNCB.

Daniel Bacquelaine (Liège), proche de Didier Reynders et ex-rival de Charles Michel à la présidence du parti passe du poste de chef de groupe à la Chambre à celui de ministre des Pensions.

Le président a manifestement convaincu Christine Defraigne (Liège) d’accepter la présidence du Sénat (elle qui rêvait du portefeuille de la Justice, qui a échappé au MR).

Olivier Chastel (Hainaut) remplace Charles Michel, dont il est très proche, à la présidence du parti.

Jean-Luc Crucke (Hainaut), autre proche de Reynders, était aussi très cité comme ministrable : il obtient la vice-présidence wallonne du MR. Toujours le souci des équilibres entre tendances…

Vincent De Wolf, Bruxellois, obtient la vice-présidence bruxelloise du parti.

Denis Ducarme sera chef de groupe à la Chambre (lui qui espérait la Défense, que le MR n’a finalement pas eue).

Pierre-Yves Jeholet devient chef de file MR au parlement wallon en lieu et place de Willy Borsus.

Voici le casting complet du gouvernement Michel

N-VA

> Jan Jambon  : vice-Premier et ministre de l’Intérieur et de la Régie des bâtiments.

>Johan Van Overtveldt  : ministre des Finances.

> Steven Vandeput  : ministre de la Défense et de la Fonction publique.

> Theo Francken  : secrétaire d’Etat à l’Asile et Migration.

> Elke Sleurs  : secrétaire d’Etat à la Lutte contre la fraude et Lutte contre la Pauvreté, Recherche scientifique.

> Siegfried Bracke  : présidence de la Chambre.

CD&V

> Kris Peeters  : vice-Premier et ministre de l’Emploi, de l’Economie et de la Protection des consommateurs.

> Koen Geens  : ministre de la Justice.

> Pieter De Crem  : secrétaire d’Etat au Commerce extérieur.

Open VLD

> Alexander De Croo  : vice-Premier et ministre des Télécoms, de la Poste, de la Coopération au développement et de l’agenda numérique.

> Maggie De Block  : ministre des Affaires sociales et Santé.

> Bart Tommelein  : secrétaire d’Etat à la Lutte contre la fraude sociale, à l’Inspection sociale, la Protection de la vie privée, et la Mer du Nord.

MR

> Charles Michel sera Premier ministre.

> Didier Reynders  : vice-Premier et ministre des Affaires étrangères et européennes, Beliris.

> Hervé Jamar    : ministre du Budget.

> Daniel Bacquelaine  : ministre des Pensions.

> Marie-Christine Marghem  : ministre de l’Energie.

> Willy Borsus  : ministre de la Classe moyenne, des PME et de l’Agriculture.

> Jacqueline Galant  : ministre de la Mobilité.

> Christine Defraigne  : présidence du Sénat.

> Olivier Chastel  : présidence du parti.

> Denis Ducarme : chef de file du parlement fédéral.