Eric De Keuleneer succède à Alain Delchambre à la présidence de l’ULB

Le conseil d’administration de l’ULB s’est réuni ce lundi pour prendre acte de la démission d’Alain Delchambre au poste de président suite à l’affaire du plagiat. Le discours de rentrée d’Alain Delchambre reprenait en effet mot à mot un discours de Jacques Chirac sans citer sa source. Pris sur le fait, le président du CA avait annoncé le licenciement du collaborateur qui avait rédigé le texte, avant d’annoncer sa démission une semaine plus tard. Un successeur a été désigné à l’unanimité : il s’agit d’Éric De Keuleneer, qui poursuivra le mandat de son prédécesseur jusqu’au 31 décembre 2015.

Ingénieur commercial de l’ULB et titulaire d’un MBA de l’Université de Pennsylvanie, Eric De Keuleneer est administrateur-délégué de Credibe (anciennement Office Central de Crédit Hypothécaire, OCCH) et de la Fondation universitaire. Il est également Président du Conseil d’administration de la Cinémathèque royale de Belgique, vice-président du WWF Belgium et administrateur de plusieurs sociétés. Il est titulaire d’une charge partielle de professeur à la Solvay Brussels School of Economics and Management de l’ULB. Il connaît bien le Conseil d’administration de l’ULB où il a siégé pendant plusieurs années.

L’Université entend bien poursuivre les chantiers mis en œuvre sous la présidence d’Alain Delchambre : l’implémentation de la nouvelle gouvernance, la réforme de la GRH, de la politique hospitalière, de celle qui touche aux logements pour étudiants ou à l’audit interne.

En veillant à cette élection dans les plus brefs délais, le CA a souhaité non seulement répondre à la lettre des statuts organiques de l’Université, mais également assurer à l’institution la stabilité et la continuité de service qui s’imposent. C’est dans cet esprit que le travail du nouveau président s’appuiera sur l’équipe actuelle, composée de deux adjoints et des deux vice-présidents, dont les mandats courent jusqu’au 31 décembre 2015.

Le conseil d’administration a par ailleurs tenu à exprimer sa profonde reconnaissance à Alain Delchambre pour le dévouement qu’il a témoigné en faveur de l’institution jusque dans le geste qu’il a posé en remettant sa démission.