Les syndicats annoncent une grève générale le 15 décembre

Ils avaient promis une riposte. La voici. Les trois grandes organisations syndicales du pays, CSC, FGTB et CGSLB ont annoncé officiellement une grève générale le 15 décembre prochain, y compris à la SNCB. Le 6 novembre, il y aura une manifestation nationale à Bruxelles, couverte par des préavis de grève. Et ce n’est pas tout. Il y aura des grèves tournantes le 24 novembre à Liège et dans le Luxembourg, le premier décembre à Namur et dans le Hainaut et le 8 décembre à Bruxelles et dans le Brabant wallon.

« En tant qu’organisations de défense des travailleurs, des allocataires sociaux et des classes moyennes, nous avons le devoir moral de résister. nous allons monter un contre-pouvoir contre cet accord asocial, injuste et déséquilibré », a dit Rudy De Leeuw, président de la FGTB.Pouvoir d’achat, fiscalité, relance : l’accord de gouvernement ne trouve grâce aux yeux des syndicats sur aucun point. « On va prendre l’argent dans la poche des travailleurs pour la donner aux actionnaires. », a tranché Marc Goblet, secrétaire général de la FGTB.

« Une liste de trophées pour le lobby patronal »

Le patron de la CSC, Marc Leemans, n’est pas plus tendre : « Cet accord est un bain de sang. Et on ne sait même pas encore quelles horreurs se cachent dans le budget. Seront touchés ceux qui travaillent, qui perdent leur boulot, qui sont trop malades pour travailler, qui veulent lever le pied en fin de carrière, qui sont trop vieux pour retrouver du travail, etc. »

Le président de la CSC affirme aussi que les effets négatifs du saut d’index seront compensés avec l’argent dû aux gens. « Cet argent était prévu pour maintenir les allocations sociales et ne pas compromettre le bien-être. », dit Marc Leemans, qui parle de mensonge.

Il critique aussi « l’absence de contribution du capital. » Pour lui, « on a fait un transfert de fiscalité, mais dans le mauvais sens. On a donné un blanc-seing au capital en accablant encore plus le travail. C’est injuste. » Il a conclu : « Cet accord est une liste de trophées pour le lobby patronal. »