La Chine censure la BBC après une vidéo sur les manifestations de Hong Kong

Le site de la BBC était bloqué mercredi en Chine, quelques heures après la diffusion d’une vidéo montrant des policiers hongkongais battre un manifestant pro-démocratique, alors que Pékin durcit toujours davantage son contrôle des médias et de l’internet.

C’est la première fois que la version anglaise du site du groupe audiovisuel britannique est entièrement bloquée en Chine depuis décembre 2010, quand il avait été rendu inaccessible plusieurs jours durant suite à la cérémonie d’attribution du prix Nobel de la paix au dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo. Les autres majors de l’information internationale, telle CNN, sont quant à eux restés accessibles.

Le nouveau directeur de la Global News de BBC Peter Horrocks dénonce ce qui, selon lui, est une manœuvre de censure délibérée : « La BBC offre des informations impartiales de confiance à des millions de personnes à travers le monde, et toute tentative de censure de nos servies montre juste à quel point il est important d’apporter des informations correctes à ces millions de personnes. »

La police hongkongaise enquête sur des rapports dénonçant l’usage excessif de la force par des d’officiers contre les protestataires pro démocratie. Les images de la vidéo, publiée par la BBC, sont choquantes : on y voit des officiers battre et menotter des protestataires à l’occasion d’un des pires clashes depuis le début des manifestations de Hong Kong.

Le chef de la sécurité hongkongaise précise que les officiers visés dans ces rapports ont été temporairement relevés de leurs fonctions. L’incident a eu lieu alors que les autorités tentaient d’évacuer un passage souterrain, bloqué par les manifestants, non loin des bâtiments du gouvernement.