Théo Francken émet des doutes quant à la «valeur ajoutée» des Marocains et des Congolais

Nouvelle polémique autour du secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Théo Francken. Après les révélations sur sa participation à une fête d’anniversaire de Bob Maes, fondateur du groupe nationaliste et d’extrême droite VMO, et la publication de courriels dans lesquels il appelle à signer « les grandes lignes de la gestion (et notamment de la fin) de notre pays », c’est cette fois un post facebook datant de 2011 qui refait surface et qui est mis en avant par la RTBF.

Théo Francken y commente un article de The Economist. Intitulé « La magie des diasporas », il traite de la valeur ajoutée économique des immigrés pour les économies des pays d’accueil.

Le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration émet alors des doutes quant à la « valeur ajoutée » des Marocains et des Congolais. « Je peux me figurer la valeur ajoutée des diasporas juive, chinoise et indienne mais moins celle des diasporas marocaine, congolaise ou algérienne ».

Un porte-parole de la N-VA a confirmé au Standaard que Théo Francken avait bien posté ce message sur facebook. On ne trouve toutefois plus aucune trace de cette publication sur la page du secrétaire d’Etat.

Plus tôt dans la soirée, lors des débats à la Chambre, Charles Michel a condamné la collaboration au nom du gouvernement. Il réagissait aux attaques de l’opposition suite aux révélations sur la participation de Théo Francken à une fête d’anniversaire de Bob Maes.

Sur le même sujet
Politique