RTL Belgique crée un incubateur, le Medialab

On a beaucoup parlé hier soir du futur pôle de compétitivité bruxellois consacré à l’image et au son, qui partant de l’immense chantier de rénovation des bâtiments de la RTBF et VRT, prendra ses quartiers dans un « Mediapark » élargi incluant RTL, BeTV et, c’est le but, une multitude de start-up et PME audiovisuelles. Le Ministre Gosuin en a rappelé les enjeux, stipulés dans l’accord de gouvernement bruxellois. Avec sa centaine de membres après une année, le cluster screen.brussels aura un rôle important d’animation à jouer.

Mais l’hôte de l’événement, RTL Belgique, a également alimenté les conversations avec l’annonce d’un incubateur interne baptisé Medialab. Le directeur de ce « lab », Jean-Jacques Deleeuw, a brièvement expliqué que l’ambition est d’ouvrir la RTL House à de jeunes entreprises innovantes, susceptibles par exemple d’inspirer la chaîne privée en matière de médias numériques. Il a laissé entendre que RTL pourrait même prendre des participations dans certaines d’entre elles, « pas toutes » s’empresse-t-il d’ajouter. Le but serait bien de partager, faire grandir et pas de piquer des idées.

Parallèlement, le Medialab organisera pour l’ensemble de RTL, un centre de veille et de recherche digitale.

Une démarche d’innovation ouverte

Pour ce Medialab, RTL Belgium mise également sur l’ouverture avec le monde académique puisqu’elle s’associe avec le tout récent VentureLab de HEC ULG Liège, en vue de développer et supporter une thématique Media au sein de ce nouvel incubateur universitaire destiné aux jeunes diplômés ou étudiants entrepreneurs.

Le Medialab sera également partenaire avec screen.brussels et BetaGroup d’un Startup Weekend, en hébergeant le week-end du 27 au 29 mars 2015, un événement sur la thématique des médias.

Avec cette initiative, RTL est l’une des premières entreprises en Belgique à lancer son propre incubateur, dans une démarche d’innovation ouverte. Un autre exemple récent, piloté depuis Paris, concerne GDF-Suez, via Electrabel chez nous. Côté flamand, KBC et Telenet ont investi dans des structures spécifiques pour accueillir et accompagner des start-up.

Le montant de l’investissement n’a pas été communiqué.

Sur le même sujet
MédiaBelgique