France: le Front national lève la suspension d’un de ses élus converti à l’islam

Le Front national, parti d’extrême droite français, a annoncé ce vendredi avoir « levé la suspension » infligée à l’un de ses élus récemment converti à la religion musulmane, que la formation accusait de « prosélytisme » après l’envoi d’une vidéo sur son nouveau culte.

Le FN a expliqué sa décision par « l’engagement » confirmé de Maxence Buttey, conseiller municipal à Noisy-le-Grand, localité proche de Paris, « à défendre les idées de son mouvement, notamment la lutte contre le communautarisme et la promotion de la laïcité ».

« Il lui a été signifié ainsi qu’à l’ensemble des protagonistes de ce dossier que l’envoi de vidéos à caractère religieux dans le cadre de fonctions militantes n’était pas acceptable », a indiqué le parti dans un communiqué.

« En conséquence, après ce rappel des devoirs qui incombent à un élu du Front National », la suspension est levée, conclut le texte.

Elu en mars dernier, Maxence Buttey, âgé de 22 ans, avait été suspendu à titre provisoire pour avoir adressé à une dizaine de cadres de son parti une vidéo sur sa nouvelle religion.