Burkina: un jeune tué par balle à Ouagadougou

Un jeune Burkinabè a été tué par balle dimanche après-midi près du siège de la radio-télévision nationale à Ouagadougou, où des soldats ont tiré des rafales de sommation pour disperser des centaines de manifestants, a annoncé l’armée.

Il s’agit vraisemblablement d’une balle perdue, a estimé l’armée dans un communiqué lu lors d’une conférence de presse.

L’armée n’a pas donné davantage de détails sur les circonstances du drame ni sur l’identité de la victime.

Selon l’opposition, une trentaine de personnes ont été tuées depuis une semaine dans les émeutes et les manifestations violentes qui ont secoué le Burkina Faso et abouti à la chute du président Blaise Compaoré.

Un journaliste de l’AFP a eu confirmation par des sources hospitalières d’au moins six tués, dont deux par balles, et également d’au moins six blessés par balle.