Luxleaks: le porte-parole de Juncker refuse d’évoquer son rôle en tant que PM du Luxembourg

Temps de lecture: 1 min

La révélation par la presse de centaines de rulings fiscaux luxembourgeois controversés met dans l’embarras Jean-Claude Juncker, l’ancien Premier ministre du Grand-Duché, qui vient de prendre ses fonctions de président de la Commission européenne. Pressé de questions des journalistes européens jeudi midi, son porte-parole Margaritis Schinas a botté en touche.

Interrogé sur son rôle dans la mise en place du système fiscal qui a permis à de nombreuses multinationales et familles fortunées d’obtenir des taux d’imposition favorables, le porte-parole de Jean-Claude Juncker a renvoyé la balle aux autorités luxembourgeoises actuelles. «  M. Juncker est le président de la Commission européenne », a-t-il répété inlassablement. Il a également refusé d’indiquer si le nouveau président de la Commission apporterait des éléments d’information dans le cadre de l’enquête que coordonnent ses services contre un certain nombre de rulings. «  Ceux qui doivent fournir les réponses, toutes les réponses, ce sont les autorités luxembourgeoises », a-t-il dit.

Le nouveau président de la Commission a par ailleurs annulé sa participation au Journées de Bruxelles.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet (2) La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une