Minerval: «Les étudiants issus de familles riches pourraient payer un peu plus», propose Marcourt

Les étudiants vont manifester dans huit villes pour dénoncer le coût des études. Le ministre de l’Enseignement supérieur s’engage à trouver des solutions.

Journaliste au service Web Temps de lecture: 2 min

À l’occasion de la Journée internationale des étudiants, plusieurs cortèges et rassemblements d’étudiants sont prévus à Bruxelles, Liège, Louvain-la-Neuve, Namur, Mons, Anvers, Gand et Louvain.

Ces manifestations, coordonnées par la FEF (Fédération des étudiants francophones) et son pendant flamand VVS (Vlaams Vereniging van Studenten) ont pour objectif de revendiquer un enseignement supérieur accessible à tous.

Le minerval dans la ligne de mire

«  Pour l’heure, l’accessibilité aux études est réellement remise en cause des deux côtés de la frontière linguistique. En Flandre, le minerval va quasi doubler (NDLR : il passe de 620 à 890 euros pour les non boursiers). Les jeunes s’y opposent fermement car la mesure réduira considérablement l’accès aux études. En Fédération Wallonie-Bruxelles, l’augmentation du minerval est dans les projets du gouvernement. En Flandre comme du côté francophone, ces mesures toucheront particulièrement tous les étudiants de condition modeste, notamment parce que le système de bourse est imparfait et insuffisant. Un enseignement supérieur de qualité c’est un enseignement qui garantit le libre choix, quelle que soit l’école secondaire d’origine », explique Corinne Martin, présidente de la FEF.

Quant au ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, il s’engage à trouver des solutions. « Est-ce que des étudiants qui viennent de familles très riches ne peuvent pas payer un peu plus pour permettre à ceux qui n’ont pas les capacités de payer ? C’est sur la table », a déclaré sur la Première Jean-Claude Marcourt qui a toutefois rappelé que tant qu’il n’y avait pas un accord avec les étudiants, rien ne serait modifié. « Il y a déjà trois droits différents aujourd’hui. Les boursiers ne paient rien. Ceux de condition modeste paient un peu et il y a un droit général. On pourrait réétaler les éléments ».

Huit manifestations prévues

Les manifestatons d’étudiants sont prévues à Bruxelles, Liège, Louvain-la-Neuve, Namur, Mons, Anvers, Gand et Louvain.

À Bruxelles, la manifestation devait partir du ministère de l’Enseignement francophone (Place Stéphanie) et se terminer au ministère de l’Enseignement flamand. À Liège, la manifestation a démarré de la place Saint-Paul pour rejoindre le siège du PS situé place Sainte-Véronique.

Un cortège était également prévu dans les rues piétonnes de Louvain-la-Neuve au départ de la place Montesquieu.

À Namur, Mons, Louvain, Anvers et Gand, les étudiants se sont rassemblés à midi sur les sites universitaires.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une