Tunisie: pour Essebsi, Marzouki est le candidat des islamistes, des extrémistes

Le favori de la présidentielle de dimanche en Tunisie, Béji Caïd Essebsi, a accusé ce lundi son principal adversaire, le président sortant Moncef Marzouki, d’être le candidat des islamistes et des « salafistes djihadistes ». Les résultats officiels du scrutin ne sont pas encore connus mais les équipes de campagne des deux rivaux ont d’ores et déjà annoncé qu’ils s’affronteraient lors du deuxième tour prévu fin décembre.