S'identifier S'abonner

Voici le futur visage de Bruxelles

Rudi Vervoort (PS), le ministre-président de la Région bruxelloise, projette la création de 10 nouveaux quartiers.

Par Fabrice Voogt

Temps de lecture: 5 min

Le ministre-président de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort (PS), a le sourire. « Tout ceci réalisé devrait nous permettre d’absorber une partie de l’essor démographique bruxellois, soit 60.000 habitants. »

Ceci, ce sont les 10 nouveaux quartiers, dont certains sont déjà au stade de la planification voire de la mise en œuvre, qui sont en quelque sorte la « feuille de route » de son gouvernement.

Lors de sa déclaration de politique générale, le 20 juillet dernier, Rudi Vervoort en avait rappelé l’objectif : « Construire du logement accessible et adapté répondant à de la mixité sociale, des nouveaux espaces publics ainsi que des équipements d’intérêt général tout en favorisant l’installation de nouvelles entreprises à Bruxelles et en garantissant une bonne desserte en transports publics et en prévoyant systématiquement un réseau cyclable séparé. »

« En érigeant ces nouveaux quartiers, avait-il expliqué, le gouvernement entend non seulement mobiliser des ressources foncières sous-exploitées et créer de nouvelles opportunités comme réponses à ses défis mais aussi, par ce biais, soulager d’autres quartiers des tensions souvent liées à une surdensification et à une concentration d’activités. »

Si, promis, le développement de Bruxelles ne se limitera pas aux 10 pôles, l’intérêt est ici d’avoir la maîtrise du foncier et donc du programme. Le ministre-président annonce vouloir faire approuver le Plan régional de développement durable (PRDD) dans les 6 mois.

Selon lui, c’est la zone du canal qui montre en quelque sorte la voie. Ce serait en tout cas, le chantier « qui va le plus structurer Bruxelles » : « On part de rien et on est sur une voie d’eau jusqu’à présent uniquement appréhendée en termes économiques et presque contre ses habitants. Le potentiel de cette voie, à tout niveau – logement, espaces verts et culturels, zones récréatives… – et sa centralité sont des atouts formidables. »

Toujours d’après le ministre-président, le secteur privé manifesterait un vif intérêt pour ces projets. Avec le même objectif de « donner sa place à chaque Bruxellois demain » ?

 

Heysel

Tourisme, emploi, logement, loisirs…

Ce site de 67 ha a déjà connu l’inauguration d’une nouvelle salle de spectacle en septembre 2013 et accueillera, à côté de nouveaux logements (750 logements dont au moins 15% de logements publics à finalité sociale) des équipements, un centre de congrès de grande envergure (5.000 places) et un quartier commercial (aux environs de 70.000 m2 de commerces, et approximativement 9.000 m2 d’horeca). La création de ce nouveau quartier mixte durable et l’amplification du pôle touristique et de loisirs seront transcrites dans un PPAS (plan particulier d’affectation du sol) qui sera adopté au plus tard en 2016. Pour permettre le développement de ce projet, le gouvernement dit vouloir poursuivre toutes les démarches utiles en vue de localiser un nouveau stade sur le site du Parking C et de permettre la réalisation de la connexion parking C – avant des Palais. Le marché Neo 1 a été attribué en 2014 à Unibail/Rodamco/Besix. L’attribution du marché NEO2 aura lieu courant 2015.

 

 

Delta souverain

Un centre hospitalier

La partie nord du site a été cédée par la Région au Centre hospitalier Chirec pour y construire 125.000 m² de programme hospitalier (mise en fonctionnement prévue en 2017) et l’implantation d’un hôtel et de commerces, dans une deuxième phase. La pointe sud doit encore faire l’objet d’une programmation précise, suite à la modification partielle du PRAS (Plan régional d’affectation du sol).

 

 

Zone du Canal

Le plus vaste « terrain de jeu » de la Région

L’objectif du gouvernement est de transformer cette zone pour lui donner une nouvelle centralité, au profit de nouveaux lieux de travail et d’espaces de vie (logements, écoles...). La Région a ainsi pour ambition de créer à l’horizon 2025  au moins 25.000 logements et 7.500 emplois et à l’horizon 2017, le réaménagement du Quai Beco en une zone de plein air et de loisirs.

 

 

Reyers

La Cité des médias et un boulevard urbain

Le gouvernement développera un pôle média et un nouveau quartier. La programmation : potentiel constructible de 450.000 m² ; 95.000 m² pour les sièges de la VRT et de la RTBF situés au milieu du site ; 55 % de logements ; un parc d’envergure régionale accessible aux quartiers de minimum 8 ha et l’aménagement d’une Cité des médias. Parallèlement, le réaménagement de l’E40 en boulevard urbain pourrait générer plus 4.000 emplois par la construction, et plus de 3.200 emplois par l’activité économique et l’accueil de près de 7.000 habitants.

 

 

Prisons

Fermer une prison, ouvrir une école

La reconversion des prisons de Saint-Gilles et Forest dépendra de la bonne concertation avec l’Etat fédéral. Le gouvernement bruxellois a pour ambition de les réaffecter en logements – on parle d’un millier d’unités – et de construire une école. La mise en œuvre de ces stratégies dépendra du calendrier de libération des prisons de Saint-Gilles et Forest, initialement prévue vers 2017.

 

 

Casernes

Une cité étudiante

Le site des casernes d’Etterbeek, propriété de la Régie des bâtiments (fédéral), est appelé à être transformé en une cité internationale étudiante. Pour mi-2015, le gouvernement adoptera une stratégie de développement du site orientée vers la construction de logements et d’équipements au profit des étudiants. Sur base de cette étude, le gouvernement évaluera les moyens financiers nécessaires à l’acquisition des casernes.

 

 

Josaphat

4.000 habitants

Au programme sur cette friche de 25 ha : 1.800 logements dont 45 % de publics, 2 écoles, 2 crèches, 2 salles de sport, maintien des entreprises et 4 ha d’espaces verts. On prévoit d’accueillir 4.000 habitants et de générer 3.400 emplois.

 

 

Gare de l'Ouest

Idéalement desservi

Appartenant majoritairement au groupe SNCB, ce site de 13 ha est un des mieux desservis par la Stib. Il l’est également par le chemin de fer (ligne 28). Les terrains sont disponibles pour y réaliser une urbanisation dense de logements et d’équipements.

 

 

Léopold

Nouvelle zone de bureaux

Il est prévu de développer dans cette zone (Otan-Léopold III) une nouvelle zone de bureaux à vocation internationale. L’ancien site de l’Otan sera, lui, reconverti en logements et commerces. Potentiel estimé de 100.000 m² de logements, soit l’accueil d’au moins 2.000 habitants supplémentaires.

 

 

Midi

Statut international et mixité

Le développement du Pôle Midi a deux objectifs : confirmer le statut international de ce territoire et renforcer la qualité de vie et de la mixité. Le schéma directeur cependant reste conditionné au projet de construction d’une gare internationale enfouie pour désengorger la ligne Nord-Midi.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Opinions Politique Société Monde Économie Sports Culture MAD Planète Santé Repensons notre quotidien Podcasts Vidéos So Soir Soirmag Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Bons plans Comparateur Guide d'achat Codes promos Belgique Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP