En Tunisie, le premier Parlement post-révolutionnaire prend ses fonctions

Temps de lecture: 1 min

Le premier Parlement tunisien depuis la révolution de janvier 2011 a pris ses fonctions ce mardi, un moment clé de la transition du pays référence du Printemps arabe avant le second tour de l’élection présidentielle.

Le président de l’ancienne Constituante, Mustapha Ben Jaafar, a donné le coup d’envoi de cette première réunion des 217 membres de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) élus le 26 octobre, un scrutin remporté par le parti anti-islamiste Nidaa Tounès (86 élus) devant les islamistes d’Ennahda (69 députés), majoritaires jusqu’alors.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une