Charleroi - Standard retardé: le maillot des Rouches posait problème

Le choc wallon de cette 18e journée a commencé par une scène insolite.

Temps de lecture: 1 min

Le Mambourg a failli vivre une affaire de maillots: le Standard s’est présenté avec sa vareuse «ajacide», refusée par l’arbitre car les parties blanches étaient trop présentes et pouvaient se confondre avec celles dans le dos des Carolos. Finalement, les joueurs liégeois ont été contraints d’apposer du tape rouge sur les flancs blancs de leur maillot afin d’éviter de devoir accepter de jouer avec le second jeu de Charleroi… floqué du logo Proximus, concurrent de son sponsor principal VOO. Les palabres pour arriver à un compromis ont engendré un retard de 15 minutes du coup d’envoi.

Pendant la première mi-temps, les bandes collées sur les flancs des joueurs de Sclessin, fouettées par la pluie et malmenées dans les contacts, ont eu tendance à jouer les filles de l’air, mais ont tenu dans l’ensemble. Sans doute soucieux de rester plus rouge que blanc, un membre du staff liégeois est allé chercher des bombes de peinture rouge dans un garage voisin du stade pour imbiber, à la pause, les seuls maillots emportés au Mambourg… En quelle division était-on? La D1, pourquoi?

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une