Grève du zèle de la police ce mardi matin

Ce mardi, entre 7 et 8 heures 30, la police a effectué ce qu’elle appelle elle-même des « contrôles pointilleux » sur tous les axes de mobilité : nationales, autoroutes, voies de chemin de fer, aéroports… L’action, initialement prévue le 12 décembre, avait été reportée par respect pour la reine Fabiola, enterrée vendredi passé.

Le front commun syndical parle d’une action « de grande envergure ».

Motif du mécontentement : le régime des pensions revu par la Cour constitutionnelle. Selon les syndicats, « l’autorité se refuse à l’idée d’un cadre en matière de pension particulier aux policiers ».

Par ailleurs, la police mettra sur pied une « semaine sans amende » entre Noël et Nouvel An.

Les points de contrôles

À Namur, trois points de contrôles étaient installés aux entrées de la ville, un sur la nationale 4 depuis Marche à hauteur de l’UCM, un autre sur la chaussée de Louvain depuis Eghezee. Le dernier se situait sur la chaussée de Liège depuis Andenne.

Des contrôles étaient également prévus à Sambreville, sur la nationale 98 à hauteur de la sortie d’autoroute. Gembloux et Fosses-La-Ville subiront aussi des contrôles « un peu plus tard dans la journée », a rapporté Bel-RTL. Toutes les entrées à Philippeville ont été bloquées.

À Binche, un contrôle avait lieu au niveau du rond-point à la fin de la nationale 55.

À Bruxelles, des contrôles ont eu lieu à Evere avenue du Bourget, au carrefour près de l’Otan et avenue de Tervuren.