Patricia Mathieu, artiste pour les artistes

D’une timidité incroyable, Patricia Mathieu parvient à se faire une place parmi les grands photographes. Laissez-vous emporter par la simplicité et le naturel de ses clichés. Une passion pour le portrait qui se dessine à travers les pages Petits trésors de dessinateurs. Armée de son appareil photo, elle immortalise la relation qui unit les grands dessinateurs et leurs trésors, un petit objet choisi par leur soin. Une manière originale de découvrir ces artistes. C’est Dany, célèbre dessinateur de la bande dessinée Olivier Rameau, qui lui suggère de développer le concept de livre-photo autour du monde de la BD. Durant six mois, la photographe est partie à leur rencontre. Résultat : 52 portraits de dessinateurs qui se prêtent au jeu, avec un mélange de douceur et de simplicité qui ne nous laisse pas indifférent.

Une photographe qui ne résiste pas à l’envie d’écrire par la lumière l’histoire des artistes. Des clichés qui transportent le spectateur dans les sources et la naissance du travail artistique. Elle braque ainsi son objectif sur les ateliers d’artistes où l’on découvre l’origine de l’œuvre. En 1998, elle assiste à l’exposition Art Brussels et fascinée par les œuvres de Jacques Charlier, sa curiosité l’emmena vers ses ateliers. « Au départ, je ne me suis pas rendue chez Charlier pour la photo mais pour observer le travail de l’artiste. Et de fil en aiguille, je me suis intéressée à la manière de travailler des artistes et leur propre technique. C’est ce qui m’a fasciné ».

Lorsqu’elle traverse les frontières du pays, elle part en voyage humanitaire, dotée de son meilleur compagnon.« Ce ne sont pas tant les paysages qui m’intéressent, mais les personnes locales ». Elle n’hésite pas à se balader et à partir à la rencontre de l’autre. « J’ai autant de plaisir à photographier quelqu’un d’anonyme que quelqu’un de connu » avoue-t-elle. « Parmi mes rencontres, j’essaie de toujours prendre les coordonnées de personnes afin de leur transférer les photos que j’ai prises d’eux » ajoute-t-elle. Pour la photographe, c’est un véritable échange et une collaboration qui s’installe entre le photographe et le modèle.

Son intérêt pour l’art contemporain est tel qu’elle veut inciter les autres à découvrir ce milieu « C’est comme une ruche avec les abeilles, lorsqu’une personne s’y intéresse, la curiosité des proches s’éveille. Et de pouvoir partager un milieu inconnu avec un public, c’est enrichissant ». Elle raconte sa passion pour l’art contemporain à travers les pages cultures du magazine bimensuel dentaire « Le point » (à ne pas confondre avec le magazine français). Elle réalise également des portraits pour le webmagazine « Mu-inthecity », créée par Muriel de Crayencour, journaliste pour le « M… Belgique ». C’est un magazine dédié aux arts visuels. « C’est pour moi l’occasion de montrer mes portraits d’artiste chaque semaine ».

Patricia Mathieu, Petits trésors de dessinateurs, Editions Luc Pire 110p., 19 euros Site Web : www.patriciamathieu.be