Rixensart: les navettes TEC gratuites

Des navettes désespérément vides. Depuis septembre 2006, deux navettes TEC sillonnent les rues de l’entité pour déposer les navetteurs aux gares de Rixensart et de Genval. Et les ramener en fin de journée à proximité de leur domicile. Le problème : les chauffeurs sont presque les seuls à monter dedans et à profiter de ce système intéressant en termes de mobilité. Les changements d’itinéraires et d’horaires effectués ces derniers mois n’auront rien amélioré.

Une situation qui ne peut perdurer indéfiniment. La gratuité sera donc de mise à partir de début janvier. Le prix étant, selon diverses études effectuées auprès de navetteurs, le principal frein à la fréquentation des navettes. « Il s’agit d’un changement radical pour la mobilité de Rixensart, se réjouit le bourgmestre Jean Vanderbecken (NAP-MR). La majorité a décidé de faire un effort financier car nous croyons en cette solution. Les mentalités doivent évoluer. Il faut noter que nous serons la première commune à proposer des navettes de rabattement vers les gares entièrement gratuites ! » Près de 60.000 euros ont été prévus au budget pour financer ce service. « Les négociations avec le TEC n’ont pas été aisées mais il ne servait à rien de dépenser à peu près la même somme à perte puisque les navettes n’étaient pas fréquentées », estime Vincent Garny, l’échevin des Finances. Notons qu’une grande campagne de communication est prévue début 2015.

Zone bleue étendue à Genval

Cette décision est en fait également liée à une autre problématique, celle du stationnement sauvage aux abords de la gare de Genval. Le nouveau parking à étages (payant) réalisé dans le cadre de l’arrivée du Réseau Express régional (RER) reste très peu fréquenté, les navetteurs préférant stationner leur voiture dans les rues avoisinantes. Ce qui cause d’importantes nuisances pour les riverains. « Nous avons donc décidé d’étendre la zone bleue à un rayon de plus de 400 mètres autour de la gare pour forcer les automobilistes à stationner dans le parking RER, précise Jean Vanderbecken. Cette décision entrera en vigueur en février ou en mars. En compensation, nous permettrons aux Rixensartois d’arriver à la gare gratuitement par le biais de ces navettes. Je suis certain qu’elles connaîtront un grand succès. Le coût est le principal frein. Cette décision devrait améliorer la mobilité dans notre commune. Et puis le timing est intéressant puisque des travaux perturbent également les abords de la gare de Rixensart. Il est donc important d’offrir de nouvelles solutions de mobilité. »

Sur le même sujet
PolitiqueRER