L’Office des Etrangers veut pouvoir rentrer chez des sans-papiers sans mandat

L’Office des Etrangers souhaite que la police puisse, sur simple demande de sa part et sans autorisation expresse d’un juge, pénétrer dans une habitation pour y chercher des sans-papiers si ceux-ci ne lui ont pas ouvert la porte, indique ce lundi le quotidien flamand De Standaard. Theo Francken, le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, examine la proposition.

Actuellement, si l’Office des Etrangers demande à la police locale d’interpeller chez elles des personnes en séjour illégal, les agents ne peuvent pénétrer dans le logement qu’avec l’accord de ces dernières. Si la porte reste close, la police a besoin d’un mandat de perquisition délivré par un juge pour pouvoir entrer.« Mais aucun magistrat ne s’occupe de tout ça », indique Geert De Vulder, de l’Office des Etrangers. Celui-ci souhaite que la loi sur la fonction de police soit modifiée en la matière.

L’ONG Vluchtelingenwerk Vlaanderen voit dans cette proposition une nouvelle preuve de la tendance répressive imputée au nouveau gouvernement, indique également le Standaard.