L’ancien Premier ministre Leo Tindemans est décédé

L’ancien Premier ministre Leo Tindemans est décédé vendredi à l’âge de 92 ans à son domicile d’Edegem (province d’Anvers), a annoncé son fils Thomas. M. Tindemans était diplômé en sciences commerciales et en économie. Il avait par la suite également décroché un diplôme en sciences politiques, avant de devenir professeur à l’université de Louvain.

Sa carrière politique a débuté au CVP, dont il est devenu secrétaire national. En 1961, il fait son entrée au Parlement, où il montre un grand intérêt pour les matières européennes et internationales. Sept ans plus tard, il est nommé ministre des Relations communautaires. Suivront des passages par le Budget, les Classes moyennes et l’Agriculture.

Premier ministre en 1974

Il accède au poste de Premier ministre en 1974. Ses deux mandats sont marqués par les questions communautaires. En 1978, à la Chambre, il surprend l’assemblée en déclarant : « Je considère que la Constitution n’est pas un chiffon de papier. Je quitte cette tribune et me rends chez le Roi pour lui présenter la démission du gouvernement ».

Lors des élections européennes de 1979, Leo Tindemans obtient 983.000 voix, un record historique resté inégalé. Il sera encore par la suite ministre des Affaires étrangères et eurodéputé jusqu’en 1999. Il met alors un terme à sa carrière, estimant qu’il est «un homme politique du XXe siècle, pas du XXIe».

La classe politique salue la mémoire d’un « visionnaire »

«Notre pays perd à nouveau un homme d’Etat d’exception, qui a été une figure de la politique pour toute une génération», a indiqué le président du CD&V Wouter Beke.

C’est « avec beaucoup d’émotion » que Charles Michel a appris le décès de l’ancien Premier ministre. « La Belgique perd un Européen convaincu qui a toujours défendu l’idée d’une Union européenne intégrée. Nous retiendrons son travail visionnaire, lui, qui dès 1975, plaidait pour une monnaie européenne unique », a déclaré le Premier ministre dans un communiqué. « Le Premier ministre tient à rendre hommage à l’homme politique qui a aussi marqué l’histoire de notre pays en étant Premier ministre à l’heure où la Belgique se penchait sur des réformes institutionnelles qui influenceront profondément son futur », poursuit le chef du gouvernement fédéral.

«Au nom de l’ensemble du Gouvernement et des citoyens, le Premier ministre exprime ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Leo Tindemans.»

«Leo Tindemans a joué un rôle important dans l’histoire politique de notre pays», a déclaré le ministre-président flamand Geert Bourgeois en réaction au décès de l’ancien Premier ministre. «Il a été à la base de la création des Communautés et des Régions et a mis fin à l’Etat unitaire. Il a également été un Européen convaincu. Mes pensées vont avant tout à sa famille et à ses proches».

«Le Roi a été informé du décès de l’ancien Premier ministre et ministre d’Etat Leo Tindemans et enverra un télégramme de condoléances à sa famille», a indiqué vendredi le porte-parole du Palais Pierre-Emmanuel De Bauw. «Comme le veut l’usage lors du décès d’un ministre d’Etat, il est également prévu que le Roi ou un représentant du Palais s’incline devant la dépouille du défunt», a précisé le porte-parole.