S'identifier S'abonner

«J’ai bu un café avec les frères Kouachi»: l’incroyable récit du gérant de l’imprimerie

Le gérant de l’imprimerie, pris en otage, a raconté l’heure qu’il a passée avec les tueurs de Charlie Hebdo.

Par la rédaction

Temps de lecture: 2 min

Vendredi, les frères Kouachi se sont retranchés dans une imprimerie à Dammartin, où ils ont retenu en otage le gérant durant une heure avant de le libérer. Ils ignoraient alors la présence d’une autre personne dans le bâtiment, caché derrière des cartons sous un évier à l’étage supérieur.

Le responsable de l’entreprise, Michel Catalano détaille au Figaro son face-à-face « surréaliste » avec les deux frères, qui « n’ont jamais été agressifs ». « En voyant les deux hommes discuter avec mon chef d’atelier, j’ai directement vu qu’ils avaient une kalachnikov et un lance-roquettes. J’ai donc immédiatement dit à Lilian, un apprenti de 26 ans, d’aller se cacher. J’ai ensuite été à leur rencontre. J’ai vécu un moment incroyable. Je leur ai offert un café dans mon bureau et nous avons discuté. »

Les frères Kouachi ont conseillé au gérant de prévenir les forces de l’ordre de leur présence. A l’arrivée de la police, « ils ont fait des signes de ne pas tirer tant que je n’étais pas à l’abri ». Ensuite, une fusillade éclate. Saïd, 34 ans, est blessé au cou : « Je lui ai fait un pansement lorsqu’il est remonté », raconte le gérant de l’imprimerie. « Ils m’ont toujours dit de ne pas m’inquiéter et qu’ils me laisseraient partir ».

Lilian libéré, la délivrance

Vers 10h20, Chérif Kouachi, 32 ans, accepte de le libérer. Il s’en va sur un dernier conseil des preneurs d’otage : « Ils m’ont dit de faire attention en sortant de ne pas me faire allumer par les gendarmes ». Il a longtemps hésité mais n’a finalement jamais dit à la fratrie que Lilian était caché au sein de l’entreprise : « S’il lui était arrivé quelque chose, je m’en serais voulu toute ma vie ».

On apprendra plus tard que Lilian, retrouvé sain et sauf après l’intervention des forces spéciales, a livré des informations stratégiques au GIGN, avec lequel il a pu établir un contact depuis sa cache. A 17 heures, les deux frères sortent et ouvrent le feu. Ils sont abattus.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Génération Demain la Terre Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Concours Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Oeuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be Passion Santé L'Echo SudInfo Metro Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP