Gênants et couteux, les moutons d’un écopâturage en Flandre priés d’aller paître ailleurs

Les moutons mis en pâture sur les berges du canal de Damme en Flandre occidentale vont être déplacés, ont annoncé lundi les autorités provinciales. Cette forme d’écopâturage est en effet fort coûteuse et a suscité diverses plaintes depuis son lancement.

Depuis l’été dernier, la portion consacrée à l’écopâturage a été réduite de moitié, à 8 hectares, en raison de la reprise de la gestion de la rive droite par Waterwegen en Zeekanaal. La structure de gestion des voies d’eau flamandes n’entendait pas recourir à ce type de pâturage.

Les moutons compliquaient notamment le passage des promeneurs et cyclistes. Une solution avait été trouvée en supprimant l’écopâturage à la haute saison mais les plaintes ont continué à affluer. En outre, il fallait tondre même après le passage des ovidés. «Comparé à une tonte écologique, le pâturage de moutons coûte au moins deux fois plus», ajoute-t-on.

La province étant liée par des contrats d’un an, les termes de ceux-ci ont été respectés et aucune indemnité de départ ne sera à prévoir pour les moutons qui devront aller paître ailleurs.