Une marche des migrants organisée entre Bruxelles et Anvers en février

Temps de lecture: 2 min

Une marche des migrants sera organisée les 14 et 15 février prochains entre Bruxelles et Anvers, où ils souhaitent rencontrer l’évêque Johan Bonny. Les participants, qui réclament un titre de séjour, feront étape à la caserne de Dossin à Malines, au Fort de Breendonck et à l’entreprise Métallurgie Hoboken. A Malines, ils souhaitent également s’entretenir avec le cardinal Danneels. Au cours de leur marche, les sans-papiers iront à la rencontre des associations, syndicats et autorités locales afin de leur expliquer leur démarche et sensibiliser les citoyens à leur lutte.

« Nous avons tous à l’esprit ces images de migrants entassés sur des cargos prêts à se fracasser contre des rochers. En décembre dernier, deux cargos, avec plus de 1.000 personnes à bord, se trouvaient à la dérive dans la Méditerranée. Pour 2014, on dénombre plus 3.000 morts dans ses eaux », a indiqué Oscar Flores, porte-parole du Front des Migrants qui organise la marche.

« Le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Theo Francken radicalise les procédures en imposant l’augmentation des vols retour, l’allongement de la liste des pays dits d’origine sûrs ainsi qu’une analyse plus rapide, moins approfondie, des dossiers de demandes », a-t-il encore ajouté. « C’est pourquoi les sans-papiers réunis au sein du Front d’Actions des Migrants continuent de revendiquer leur plus-value et leur droit à la liberté et à la dignité humaine. En plus de l’examen de l’intérêt des enfants dans les procédures d’asile, nous réclamons une procédure de régularisation reposant sur cinq critères permanents, inscrits dans la loi, et une procédure devant une commission indépendante. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une