La Région bruxelloise dispose à présent d’une photographie plus précise de la prostitution

L’étude sociologique a été réalisée par le Centre de Recherche de l’Observatoire bruxellois pour la Prévention et la Sécurité (OBPS), qui a mis en évidence les différentes formes de prostitution existantes et montré la variété des logiques professionnelles et des profils des praticiens et de leurs gestionnaires ou trafiquants.

S’intéressant principalement à la prostitution publique et visible sur le territoire régional, les différents lieux ont été identifiés, ainsi que l’importance du rôle des acteurs de régulation sociale (services communaux concernés, associations de santé et d’accompagnement des personnes prostituées, sections mœurs et traite des êtres humains de la police.

L’étude recommande, entre autres, l’organisation d’une concertation régionale entre les autorités locales concernées par la prostitution publique, en vue d’harmoniser les actions mises en œuvre; la reconnaissance des différents acteurs et de leurs rôles complémentaires pour favoriser le partage de de bonnes pratiques; la prise en compte de l’avis des personnes prostituées et de leurs clients.

Le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, réunira les autorités locales concernées par la prostitution publique dans le courant du premier semestre. Une journée thématique devrait ensuite être organisée pour débattre des résultats de l’étude et des actions à entreprendre.

Sur le même sujet
Prostitution