S'identifier S'abonner

Débat: «0,01% des gens sont vraiment Charlie»

Le Soir a débattu avec Marcel Sel (blogueur) et Marc Filipson (directeur de Filigranes) du mouvement « Je suis Charlie ».

Par Alain Gérard, Antonin Marsac et Stagiaire

Temps de lecture: 2 min

Face-à-face, le blogueur et polémiste Marcel Sel et Marc Filipson, directeur de la librairie bruxelloise Filigranes, débattent de la liberté d’expression une semaine après que la France entière et une partie de la planète se soient déclarées « Charlie ».

Marcel Sel jette le premier son pavé dans la mare en affirmant sur son blog, dès le 7 janvier, qu’il n’est pas « Charlie ». Au même moment, Marc Filipson, lui, s’est retrouvé au centre d’une polémique pour avoir invité Éric Zemmour à rencontrer ses fans belges dans sa librairie.

« Rendre hommage aux morts »

Mais au fait, Charlie ou pas Charlie ? Les invités ont le choix entre deux pancartes à brandir. Aucun des deux ne choisit, Filipson n’en soulevant aucune, tandis que Marcel Sel affiche les deux.

« Rendre hommage aux morts, c’est aussi rendre hommage aux relations humaines, même négatives, qu’on a eues avec eux », explique Marcel Sel, en revenant sur une affaire qui avait opposé le blogueur belge et Zineb, une rédactrice de l’hebdomadaire satirique. C’est avec cet événement en tête que Marcel Sel affirme qu’il ne se sentait pas « la légitimité de dire ‘Je suis Charlie’ ».

Le libraire revient en détail sur la polémique qui a agité le monde politique et médiatique lors de la venue en Belgique d’Éric Zemmour. « Zemmour est déjà venu trois fois chez moi, cette fois-ci une élue a lancé une polémique pour se faire remarquer ». Pourquoi annuler la séance de dédicaces ? « Dès que j’ai su que Nation venait défendre la librairie, j’ai décidé d’annuler. Des néonazis qui défendent Zemmour et Filipson, deux Juifs. C’est hors de question ! »

Combat pour la laïcité

Marcel Sel place l’incompréhension entre Charlie Hebdo et les communautés musulmanes d’Europe dans le contexte du combat pour la laïcité. « Il faut expliquer cela, car les musulmans d’ici n’ont pas les codes pour le comprendre. »

Filipson souligne la nécessité d’encourager les libertés, ce qu’il fait en invitant chacun de ses employés à présenter, dans ses librairies, leurs ouvrages préférés autour de ce thème.

« Il faut rebondir, on n’est pas Charlie, on est des êtres sensés », conclut le libraire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP