Tourisme: de la satisfaction en 2014

Le tourisme reste un secteur fort important en Luxembourg, et la Province entend bien continuer à promouvoir ce secteur au mieux, tous azimuts, au fil du temps. Depuis quelques mois, c’est le député provincial Bernard Moinet (CDH) qui a repris le tourisme dans ses attributions, à la place de René Collin. Et c’est à Bastogne, haut-lieu touristique, qu’il a dressé le bilan de la saison 2014 et les priorités pour 2015.

Pour l’aider à dresser ce bilan, l’Observatoire du tourisme du Luxembourg belge passe toujours par le biais d’une enquête.

1 Fréquentation. La Fédération touristique (FTLB) a reçu 468 réponses, un record, soit un taux de 31 % de participation (hôteliers, restaurateurs, gestionnaires de chambres d’hôte, de campings, de gîtes, d’attractions, etc.), ce qui permet d’obtenir un certain éclairage sans pour autant que ce soit la vérité absolue. Une majorité (55 %) des interrogés estime leur activité stable, 23 % en diminution, et autant en augmentation. Dans le secteur des gîtes, on est même à 58 % de stabilité et 31 % de signes favorables pour les chambres d’hôtes.

Dans le secteur hôtelier, Bernard Moinet relève que 41 % d’entre eux dépendent des sites de réservation en ligne pour plus de 50 % de leur activité. Seuls 5 % se disent non concernés.

A noter que le tourisme d’affaires reste une priorité de la FTLB qui l’a structuré grâce à des fonds européens Feder. Aujourd’hui, 120 structures d’accueil sont répertoriées à ce niveau.

2 Musées et attractions. Les musées et attractions, à 40 %, notent aussi une expansion. Si les « petits » musées semblent avoir souffert, les chiffres sont excellents pour les fers de lance, avec le nouveau Bastogne War Museum (BWM) qui a attiré près de 150.000 visiteurs en 10 mois. Les 15 musées et attractions qui ont répondu à l’enquête présentent une hausse d’activité de 26,7 %, soit 633.400 visiteurs contre 500.000 en 2013.

Au rayon des satisfactions : + 28 % pour le tramway de l’Aisne, + 48 % pour le petit train de La Roche et + 13 % pour son château, + 8 % au Fourneau St-Michel. Le château de Bouillon devient le second site visité en Luxembourg, après le BWM, avec 119.000 visiteurs, tandis que l’abbaye d’Orval chute de 7 % (75.000 visiteurs).

3 Noël. La période des fêtes de fin d’année a été jugée bonne pour 43 % des interrogés, tous secteurs confondus, contre 36 % en 2013, 26 % en 2012 et 21 en 2011. La clientèle flamande reste fondamentale, comme hollandaise, mais il y a une belle stabilité de la clientèle francophone.

4 Promotion. Le site internet de la FTLB va être complètement relooké en ce début 2015. C’est un objet important puisqu’il a vu 2,3 millions de visiteurs en 2014, pour 1,8 en 2013 et 1,5 en 2012. Soit 6300 visiteurs par jour ! Les pages Facebook gagnent aussi du galon.

5 Handicap. Autre cible de la FTLB, le tourisme et handicap, qui vise à favoriser l’accessibilité des sites et hébergements à ces personnes. Via une convention avec l’ASBL Gamah, un audit de recommandation peut être assuré, pour seulement 10 % du coût global. 68 dossiers ont été initiés en ce sens.

6 Ouvrage. Le tourisme de mémoire a montré sa pleine forme cette année et ce n’est pas fini. La FTLB tient à pérenniser la visite des monuments, des sites et balades sur ce thème. Un ouvrage sera réalisé sur les Chasseurs ardennais et sur la Bataille des Ardennes, un complément à ce qui a déjà été publié.

7 Transfrontalier. La marque Ardenne, présidée par B.Moinet, travaille sur les trois pays, pour une identification forte de ce territoire et un partenariat transfrontalier dans le même objectif. 200 opérateurs y ont adhéré. A noter par ailleurs qu’avec le concept « Ardenne All Access », les routes ardennaises s’offrent au grand public depuis le printemps 2014. Il s’agit d’un guide trilingue en ligne pour PC, tablettes et smartphones, qui permet de préparer son voyage à la carte (www.visitardenne.com/all-access)