Accueil

Magnotta, le «dépeceur de Montréal», fait appel de sa perpétuité

Magnotta avait reconnu avoir tué et dépecé son partenaire sexuel d’un soir en 2012.

Temps de lecture: 1 min

Le Canadien Luka Rocco Magnotta a fait appel lundi de sa condamnation à la prison à perpétuité pour l’assassinat d’un étudiant chinois en 2012.

Surnommé le «dépeceur de Montréal», Magnotta avait reconnu avoir tué et dépecé son partenaire sexuel d’un soir en 2012. Son avocat avait plaidé la non responsabilité pénale au moment des faits en avançant des troubles mentaux. Le jury avait retenu la culpabilité le 23 décembre en condamnant Magnotta à la perpétuité, soit au Canada une peine incompressible de 25 ans de prison.

Cinq motifs relevés pour un nouveau procès

Dans son appel déposé lundi à la cour d’appel, Luc Leclair, avocat de Magnotta, a relevé cinq motifs permettant de tenir un nouveau procès.

L’avocat note que le juge Guy Cournoyer a fait une erreur en ne révoquant pas un juré «malgré l’existence raisonnable de crainte de partialité», a écrit Me Leclair dans son appel. Il estime également que le juge aurait dû donner des instructions nécessaires au jury à mi-procès et pas uniquement à la fin sur l’utilisation ou non de certaines pièces du dossier d’accusation.

Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    Sur le même sujet La Une Le fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une