Le musée Hergé est Charlie

Mise à jour : ce mercredi soir, le musée Hergé annonçait que l’exposition était annulée pour des raisons de sécurité

Le Musée Hergé de Louvain-la-Neuve rend hommage aux caricaturistes de Charlie Hebdo dans une exposition temporaire consacrée au magazine et à ses auteurs assassinés le 7 janvier.

Le parcours s’ouvre par un mur couvert d’impacts de balles dessiné par Hergé et cette phrase : « C’est l’encre qui doit couler, pas le sang ». Au cœur de l’exposition, Charb, Cabu, Wolinski, Tignous… caricaturent le monde en direct sur un écran géant à travers des extraits du film « Clowns sans frontières » de Gilles Porte. Des vitrines sanctifient les portraits et les signatures des caricaturistes. La première et la dernière une de Charlie-Hebdo sont encadrées comme des intouchables de la liberté d’expression.

Hergé partage les éclats de rire provocateurs des disparus par le miracle d’une photographie clichée au Festival d’Angoulême, où il avait blagué à gorge déployée avec Wolinski. Des reproductions de dessins de chacun des auteurs victimes des fous de Dieu illustrent leur talent à nous libérer d’un trait d’esprit des dogmes, des idéologies, du fanatisme et de la connerie. Un pèlerinage baigné d’émotion.

L’exposition se tiendra jusque fin février au Musée Hergé, 26 rue du Labrador, à Louvain-la-Neuve, du mardi au vendredi de 10h30 à 17h30, les samedis et dimanches de 10 à 18h.