Marc-Olivier Fogiel se fait confesseur

Cantonné aux ondes radiophoniques depuis 2011, Marc-Olivier Fogiel reprend du service, ce soir sur France 3 à 23h05, aux commandes du « Divan ». Un double retour en télévision puisque l’émission avait été reléguée aux oubliettes de l’audiovisuel français depuis 20 ans. Le come-back de Fogiel est pour le moins inattendu : l’ancien « pitbull du PAF », connu pour ses entretiens au style agressif et sans concession, se la joue désormais animateur-psychanalyste à l’écoute de son « patient ».

Un revirement pour l’animateur, que les Guignols de l’info se plaisaient à représenter aux côtés d’une hyène ricanante. « C’est vrai que ce qu’on a retenu de moi, ce sont mes interviews cash, a-t-il à MétroNews. Ma principale qualité à l’époque, c’était l’écoute mais mon principal défaut c’était de donner l’impression que je n’écoutais pas. Je ne suis plus le même qu’il y a vingt ans (…) (et) Le Divan est en cohérence avec ce que je suis aujourd’hui. ».

Avant de devenir l’un des plus puissants trentenaires des médias français, Marc-Olivier Fogiel était certainement l’un des plus jeunes pigistes de l’Hexagone. C’est en effet à 16 ans qu’il fait ses premières armes à RTL, avant d’être engagé trois ans plus tard (en 1988) comme assistant de production dans l’émission « Avis de Recherche » sur TF1. Embauché en 1992 par Canal+, il quittera la chaîne en 2000 pour le poste de présentateur du talk-show « On ne peut pas plaire à tout le monde » sur France3. Son côté incisif face à ses invités lui vaut alors le fameux surnom de « pitbull du PAF ». L’émission fera d’ailleurs l’objet de vives polémiques, notamment en 2003 avec le passage de Dieudonné et de son sketch considéré comme antisémite. La même année, c’est Brigitte Bardot qui est malmenée en direct par l’animateur. Outrée par le ton agressif de l’interview, cette dernière confiera avoir trouvé Marc-Olivier Fogiel « d’une hypocrisie et d’une malhonnêteté redoutables ».

Malgré les critiques, « On ne peut pas plaire à tout le monde » rencontre un grand succès et signe un tournant dans la carrière de Marc-Olivier Fogiel, désormais connu du grand public. Quand l’émission s’arrête en 2006, le journaliste animateur reprend du service sur M6, où il anime et produit « T’empêches tout le monde de dormir ». Le concept est très proche de son ancien talk-show ; pourtant, le succès ne sera pas au rendez-vous et à la rentrée 2008, l’émission disparaît du paysage télévisuel. Il se consacre alors essentiellement à la radio, rejoignant d’abord Europe 1 puis revenant à la radio de ses débuts (RTL) où il présente « RTL Soir » et « On refait le monde ».

Aujourd’hui, le pitbull semble assagi. Papa de deux petites filles, récemment marié à son compagnon de longue date, Marc-Olivier Fogiel manifeste sa volonté de calmer le jeu médiatique. « La radio me passionne et ma vie familiale m’épanouit complètement », confie-t-il à MétroNews pour justifier son absence télévisuelle de ces dernières années. L’animateur refuse d’ailleurs plusieurs propositions de la chaîne France3 avant de craquer pour « Le Divan », émission à laquelle il se révèle très attaché.

Si Marc-Olivier Fogiel se veut aujourd’hui « dans l’accompagnement, dans une forme de douceur » envers ses invités, il dit ne pas s’interdire d’aller chercher les réponses de façon plus directe. « Avec le temps, j’ai développé plus de cordes à mon arc. L’idée est de toutes les utiliser » résume-t-il dans les colonnes du Monde. Un mélange de bienveillance et pugnacité qui promet de bons moments sur le divan.