Une découverte de l’université d’Anvers ouvre la voie à un internet encore plus rapide

Les chercheurs de l’université d’Anvers ont réussi pour la première fois à ordonner les molécules organiques présentes dans les nanotubes. Cette découverte pourrait à terme rendre les communications via fibre optique plus rapides. Selon l’université, cette découverte revêt une importance majeure dans la recherche fondamentale. Les scientifiques se sont inspirés de l’exemple de l’aimant. Ils ont appliqué le principe des pôles qui s’attirent ou se repoussent aux molécules présentes dans les nanotubes de carbone. Ceux-ci sont tellement petits, de l’ordre d’un milliardième de mètre, qu’ils obligent les molécules à s’aligner dans la même direction.

Sur le même sujet
Université