Un élève agressé pour s’être opposé à l’attentat contre Charlie Hebdo: «Ils avaient des battes de baseball»

Les faits sont particulièrement graves. Une enquête judiciaire est en cours.

Temps de lecture: 1 min

Joëlle Milquet (CDH), ministre de l’Éducation, a demandé au préfet coordinateur de la zone d’Anderlecht d’enquêter sur l’affaire qui secoue actuellement l’Athénée royal Leonardo da Vinci. Un élève, qui a refusé de soutenir une pétition réclamant la démission de son professeur d’histoire qui avait condamné l’attentat contre Charlie Hebdo « pour un dessin », a été tabassé par un condisciple et sa bande.

« Le caïd de la classe est venu m’agresser en classe. Je l’ai dominé, et il n’était pas content. Le lendemain, il a ramené dix personnes qui m’ont agressé devant l’école avec des battes de base-ball. », explique l’élève, Amadou, auprès de nos confrères de la RTBF.

L’intervention d’une éducatrice a mis en fuite plusieurs de ses agresseurs, qui sont activement recherchés par la police. Une enquête judiciaire est en cours. « 18 de mes camarades ont signé cette pétition contre ce professeur parce qu’il avait dit que ce n’était pas normal de tuer quelqu’un parce qu’il avait fait un dessin », ajoute Amadou.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une