Miss Univers 2014 fera-t-elle céder les FARC?

Paulina Vega, élue Miss Univers 2014 le 25 janvier dernier, a répondu positivement à une invitation des FARC, guérilla communiste qui sévit en Colombie, son pays.

Temps de lecture: 2 min

Pas question pour la Colombienne Paulina Vega, Miss Univers 2014, de se reposer sur ses lauriers, ou sur ses atouts... Non ! Du haut de ses 22 ans et de son mètre 78, Miss vega, également étudiante en commerce, veut investir de sa personne pour son pays.

Ainsi, faisant suite à une invitation des plus particulières de la part des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), guérilla qui sévit dans son pays, Paulina Vega s’est dit « prête à se rendre à La Havane pour que la paix soit signée. »

Les FARC avaient en effet invité la demoiselle à rencontrer ses représentants à La Havane pour l'informer de l’avancée des négociations. « Nous saluons sa proposition de se rendre à La Havane, et nous l'invitons à concrétiser sa visite pour l'informer du déroulement du processus des discussions, des avancées et de l'énorme contribution de ceux qui veulent la paix et celle que vous-même pouvez apporter  », avaient ainsi déclaré les membres des FARC dans un communiqué. Et d’ajouter après l’annonce de la jeune femme : « Soyez certaine que nous sommes entièrement disposés à répondre à vos inquiétudes et à prendre en compte, comme contribution précieuse, vos opinions.  »

Les FARC et le gouvernement colombien ont entamé en novembre 2012 des pourparlers de paix. Ceux-ci, se déroulant à La Havane, ont pour l'instant permis aux partis en présence de s’accorder sur trois des six points figurant à l'agenda pour arriver à un accord de paix final.

Paulina Vega a-t-elle les atouts suffisants pour faire succomber les FARC  ? L’avenir nous le dira. Rappelons que le conflit interne colombien, entre l'armée et la guérilla communiste, mais qui a aussi impliqué des milices paramilitaires d'extrême droite et diverses bandes criminelles, a fait, d’après les chiffres officiels, quelque 220 000 morts et plus de cinq millions de déplacés en 50 ans.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une