S'identifier S'abonner

Les Belges à l’étranger: Carrasco battu, Mertens décisif

On fait le point sur le week-end des Diables

Par la rédaction

Temps de lecture: 4 min

Défaite de Monaco

Absent lors de l’élimination aux tirs au but cette semaine en Coupe de la Ligue, Yannick Ferreira Carrasco était par contre bien présent cet après-midi pour le déplacement des Monégasques à Guingamp. Cela n’a pas empêché l’ASM de concéder son deuxième revers en quelques jours et surtout son premier but depuis le 29 novembre dernier et une défaite contre Rennes.

À titre individuel, l’ailier gauche des Monégasques a disputé les 90 minutes de la rencontre et s’est procuré une belle occasion d’égaliser à 20 minutes du terme, mais a buté sur l’excellent gardien danois des Bretons, Jonas Lössl.

Mertens ouvre le score pour Naples

Titularisé par Rafael Benitez pour la réception de l’Udinese, Dries Mertens n’aura pas tardé à donner raison à son entraineur en ouvrant le score après seulement huit minutes de jeu.

Un appui judicieux sur Higuain et une jolie frappe croisée. Il n’en fallait pas plus pour lancer de la meilleure des manières le match des Napolitains.

Quelques minutes plus tard, Gabbiadini venait déjà doubler la mise avant que Ciryl Théréau ne vienne réduire la marque avant la demi-heure.

Dembele et Vertonghen vainqueurs

En début d’après-midi, Tottenham recevait Arsenal pour ce qui constituait le 175e derby du Nord de Londres. Et s’il a fallu attendre la 86e minute et le deuxième but de l’après-midi de l’intenable Harry Kane pour voir Tottenham prendre les devants, c’est bien les Spurs qui ont dominé de bout en bout cette rencontre. Avec Jan Vertonghen et Moussa Dembele titularisés d’entrée de jeu, mais avec Nacer Chadli laissé sur le banc jusqu’à un quart d’heure du terme, les hommes de Mauricio Pochetino ont rendu une copie aussi propre qu’efficace. Elle leur permet de doubler leur adversaire du jour. Les Spurs sont cinquièmes, les Gunners reculent eux à la sixième place.

Hazard buteur, Benteke sur le banc

Il n’aura fallu que huit petites minutes pour voir Eden Hazard se mettre en évidence dans le choc des extrêmes entre la meilleure attaque de Premier League et la pire attaque d’Europe. Remarquablement bien servi par Willian, le Diable rouge n’a eu aucun mal à tromper la vigilance de Guzan en déviant légèrement la trajectoire du cuir. Le grand absent de l’après-midi à Villa Park n’était autre que Christian Benteke que Paul Lambert avait décidé de laisser sur le banc. Ce qui n’a pas empêché les Villains de mettre fin à plus de 11 heures d’abstinence devant les buts grâce à l’égalisation d’Okore au retour des vestiaires. Il aura finalement fallu attendre la 68e minute de jeu et un deuxième but de Chelsea signé Branislav Ivanovic pour voir Benteke monter sur la pelouse. Très discret, le Belge n’a pas franchement eu l’occasion de se mettre en évidence. La victoire des Blues conjuguée au nouveau faux pas du Manchester City de Vincent Kompany, présent pendant les 90 minutes sur la pelouse à domicile contre Hull City (1-1), offre aux hommes de José Mourinho sept points d’avance sur leur plus proche poursuivant.

Encore un doublé pour De Bruyne

Kevin de Bruyne est en pleine forme et il n’hésite pas à le montrer à chaque nouvelle sortie des Loups de Wolfsburg. Double buteur contre le Bayern la semaine dernière, à nouveau décisif contre Francfort en semaine, le rouquin s’est une nouvelle fois illustré de la meilleure des manières cet après-midi en inscrivant un nouveau doublé lors de la réception d’Hoffenheim dans le cadre de la 20e journée de Bundesliga. Son premier but a été marqué de la tête suite à un excellent travail préalable du nouveau venu du côté de Wolfsburg, André Schürrle. Le second fixera les chiffres à 3-0. Une belle victoire qui ne permet cependant pas à Wolfbsurg de réduire l’écart avec le Bayern Munich. Dans le même temps, les Bavarois se sont en effet imposés 2-0 sur la pelouse de Stuttgart. L’écart entre le leader bavarois et Wolfsburg reste donc de huit unités.

Everton (Lukaku, Mirallas) et Liverpool (Mignolet) se quittent dos à dos

Le derby du Merseyside a accouché d’un match nul et vierge entre Everton et Liverpool (0-0) lors de la 24e journée de Premier League anglaise. Avec trois Belges au coup d’envoi, le match entre Everton et Liverpool n’aura pas tenu toutes ses promesses. Liverpool a frappé le montant à 26e sur un envoi de Jordon Ibe. Du côté des « Toffees », il aura fallu attendre la 87e minute pour cadrer leur première frappe. L’équipe de Brendan Rodgers a dominé la rencontre, sans pour autant réussir à trouver le chemin des filets.

Romelu Lukaku a joué les 90 minutes, Mirallas est sorti à la 60e. Pour Simon Mignolet, c’est la 4e rencontre de suite en championnat sans encaisser le moindre but. Au classement, Liverpool (39 pts) ne profite pas de la défaite d’Arsenal (42 pts) à Tottenham et reste 7e, à 3 longueurs des « Gunners ». Everton est 12e avec 27 points.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Bons plans Comparateur Guide d'achat Codes promos Belgique Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP